Les différences entre le roman historique et le roman de guerre

Partagez le contenu

Le roman historique et le roman de guerre sont très proches car tous les deux possèdent une trame historique, mais ils se distinguent dans leurs récits. Le roman historique est une fiction qui a pour but de traiter un épisode, un évènement de l’Histoire. Ainsi, il est composé de personnages réels et fictifs. En revanche, le roman de guerre s’installe dans le témoignage des exploits guerriers en mettant en scène des conflits armés qui prennent une place importante dans l’action du roman.

1.      Le roman historique

En général, le roman historique est assez long et incite le lecteur à se passionner pour le passé, à recréer l’atmosphère d’une époque disparue où les personnages s’entrecroisent et évoluent dans un cadre méticuleusement reconstitué. Les auteurs ajoutent un décor pittoresque, des objets précieux, des confrontations idéologiques ou même des structures sociales qui ont animé une certaine époque. Il se décline en plusieurs genres tels que les romans antiques qui s’illustrent dans les péplums ou dans la littérature médiévale où il connaît son essor. Au 19e siècle, Walter Scott devient l’un des écrivains phare grâce à Rob Roy qui vise à rétablir les Stuarts en Écosse. Puis avec Ivanhoé, il triomphe dans le registre du romantique.

2.      Le roman de guerre

Les romans de guerre quant à eux s’inspirent souvent des faits de la Première, de la Deuxième Guerre mondiale ou d’autres conflits ayant une place importante dans l’Histoire. Ils décrivent en toute simplicité des faits, les horreurs vécues sur les champs de bataille, l’intimité des soldats et tentent d’accéder à la psychologie de ces héros au cœur de ces drames. C’est une fiction, il est donc important de faire la différence avec les récits de guerres et autobiographies de militaires.

Ce genre littéraire a inspiré de nombreux écrivains qui ont en fait des chefs-d’œuvre comme Léon Tolstoï avec Guerre et Paix qui nous fait découvrir les ravages des guerres napoléoniennes, l’aristocratie de l’empire russe abordant les sociétés secrètes ou encore le servage. Ce livre est devenu un classique de la littérature. Le roman d’après-guerre Au revoir là-haut évoque deux rescapés des tranchées, abîmés mentalement et qui décident de réaliser une escroquerie spectaculaire. C’est une fresque cruelle de la société française où est tracée l’illusion de l’armistice.

Le cinéma s’est constamment inspiré et approprié l’essence de ces romans pour en faire des classiques et contribue au devoir de mémoire de notre histoire.

Venez découvrir toutes les spécificités des genres littéraires ici.

Crédit image : pixabay


Partagez le contenu