On accorde ou on n’accorde pas avec l’auxiliaire avoir ?

Les règles d’accord du participe passé ne sont pas des plus simples. C’est pourquoi, beaucoup d’entre nous ne savent pas toujours quand est-ce qu’il faut accorder. Dans le cas de l’auxiliaire avoir, le participe passé s’accorde normalement seulement avec le COD si ce dernier est placé devant le verbe.

Exemple de l’accord de l’auxiliaire avoir:

Il a acheté des pommes. Le COD est placé après, donc le participe passé du verbe ne s’accorde pas.

Il les a achetées. « les » le COD, est placé avant le verbe, donc acheter, s’accorde en genre et en nombre avec « les » qui se rapporte à « pommes ».

En revanche, si le COD est « en », il n’y a jamais d’accord.

Exemple : Il a acheté des pommes et en a mangé.

  • Il a mangé quoi ? « en » qui se rapporte à « pommes »

Attention, dans la phrase suivante, « en » n’est pas le COD :

Il m’a parlé d’elle, voici les nouvelles qu’il m’en a données.

  • Ici, on accorde le participe car le COD est « nouvelles ». On va dire « il m’a donné quoi ? » – « des nouvelles » on accorde donc en genre et en nombre. Ici « en » un complément de « qu’ ».

Dans les tournures impersonnelles, le participe passé ne s’accorde jamais ! Tous les participes passés des tournures impersonnelles sont invariables. On parle de tournures impersonnelles lorsque le sujet « il » ne représente rien ni personne. On parle de sujet apparent.

Exemple : Les pommes qu’il y a eu dans son jardin sont belles.

Quelle force il lui a fallu !

= l’accord du participe passé ne se fait jamais dans les tournures impersonnelles !

Voilà, vous savez désormais le plus important sur l’accord avec l’auxiliaire avoir.

À bientôt pour de nouveaux conseils

Crédit image : Pixabay

Partagez le contenu