Comment éviter les répétitions dans un texte ?

Partagez le contenu

Lorsque vous rédiger un document, que ce soit un courrier ou encore un ouvrage, il vous arrive parfois de faire des répétitions. Voyons comment éviter les répétitions dans un texte.

Utiliser les synonymes

Les synonymes sont des mots différents mais qui veulent dire la même chose.

Employer des synonymes permet d’éviter les répétitions dans texte, un document, un discours, ou un ouvrage. Mais pas que. Ils vous permettent également d’apporter plus de précisions à votre écrit en trouvant des termes plus adaptés que ceux que l’on utilise spontanément.

Il n’est pas agréable de lire un texte dans lequel les mêmes mots sont répétés sans cesse. Il faut donc utiliser ces fameux synonymes pour que la lecture soit plus fluide et que le lecteur ne décroche pas.

Comment s’y prendre ?

La langue française est riche et variée. Il existe plus de 100 000 mots mais nous ne les connaissons pas tous. Nous connaissons seulement la signification de 2500 à 6000 mots en moyenne. Alors nous avons besoin d’un petit coup de pouce pour trouver des synonymes.

En dehors des dictionnaires papiers, il existe aujourd’hui de nombreux dictionnaires en ligne qui vous aident à trouver des synonymes.

N’hésitez pas à les consulter ne serait-ce que pour la rédaction d’un courrier administratif. Ils vous permettront de trouver les mots adéquats et éviter les répétitions.

Vous pouvez également avoir recours aux antonymes.

Utiliser les antonymes

Les antonymes, ce sont des mots de sens contraires. Les utiliser dans la même phrase peut créer un effet de style.

Pour utiliser un synonyme ou un antonyme, il faut qu’il soit de la même classe grammaticale que le mot auquel vous souhaitez le substituer. Si c’est un nom, on le remplace par un nom, si c’est un adjectif, par un adjectif.

N’oubliez pas également de faire attention à la phrase, son contexte et son niveau de langue. On ne remplacera par « voiture » par « bagnole » si nous sommes dans un texte assez soutenu, mais plutôt par « véhicule ».

De même, il faut faire attention au contexte.

Par exemple :

Je parcours le chemin / Je parcours cet ouvrage.

Le sens de « parcourir » diffère entre les deux phrases.

Dans la première, on peut dire je traverse le chemin.

Dans la seconde, on peut dire je feuillette cet ouvrage.

Voilà, les synonymes et les antonymes n’ont plus de secrets pour vous.

Vous n’aurez donc plus aucune excuse pour varier vos écrits.

À bientôt pour de prochains conseils


Partagez le contenu