Qu’est-ce que l’ISBN ?

Partagez le contenu

Lorsque vous êtes édité, vous vous voyez attribuer un numéro, que l’on appelle ISBN. Celui-ci apparaîtra dans votre livre, en toute dernière page, mais également sur la 4e de couverture, et en dessous du code-barres. Mais quel est ce numéro ISBN, à quoi correspond-il ?

Définition de L’ISBN

L’ISBN vient de l’anglais et veut dire : International Standard Book Number, ce qui peut se traduire par numéro international standard/normalisé du livre. Il s’agit d’un numéro internationalement reconnu, qui est le numéro d’identification d’un livre, il est unique à chaque livre publié.

Ce numéro est composé de 13 chiffres, il est donc compatible avec le code-produit GTIN-13, qui est la base du code-barres, universellement utilisé dans la distribution.

L’ISBN s’applique aux livres quel que soit leur support, il concerne donc les livres au format papier, comme au format numérique. Il faut noter que seules les publications soumises au dépôt légal sont concernées par l’ISBN. On n’attribue donc pas aux publications publicitaires, horaires de train, affiches, calendriers, almanachs, cartes géographiques et topographiques, enregistrements sonores, etc.

Un peu d’histoire

La signification de l’ISBN venant de l’anglais, il n’est guère surprenant d’apprendre que le concept est né dans les années 1960 en Grande-Bretagne. L’entreprise de distribution de renom W. H. Smith and Son Ltd., cherchant un nouveau moyen d’identifier chaque livre, chaque édition afin de simplifier leur gestion, font appel au professeur de statistique irlandais Gordon Foster qui va créer l’ISBN à 9 chiffres, qui sera mis en circulation en Grande Bretagne en 1967, puis un an plus tard aux États-Unis.

En 1970, l’ISO (International Standard Organisation ou Organisation Internationale de normalisation) va étendre le concept de manière internationale en normalisant l’ISBN à 10 chiffres. Il passera par la suite à 13 chiffres, comme mentionné plus haut afin d’être compatible avec les codes-barres. 

L’ISO est un organisme composé de représentants d’organisations nationales de 164 pays, selon le principe d’un membre par pays. L’ISO est le plus grand organisme de normalisation au monde et demeure une organisation non gouvernementale.

La norme ISO 2108 spécifie la construction du numéro ISBN, les règles de son attribution ainsi que l’administration du système ISBN.

Qui gère le numéro ISBN

L’Agence internationale de l’ISBN gère les domaines ISBN. C’est une organisation à but non lucratif située à Londres et fonctionnant en concertation de l’ISO.

L’éditeur souhaitant adhérer à l’ISBN s’adresse à l’Agence d’enregistrement locale, celle-ci va lui délivrer un numéro d’éditeur, il pourra par la suite attribuer lui-même les numéros à ses propres publications.

En France, c’est l’Agence francophone pour la numérotation internationale du livre (AFNIL) qui gère les numéros ISBN.

La structure du numéro ISBN

Penchons-nous à présent sur la structure d’un ISBN. Comme nous avons pu le voir, l’ISBN possède à présent 13 chiffres il est donc compatible avec l’EAN (European Article Number) qui se trouve sous le code-barres. L’ISBN et l’EAN d’un livre seront donc les mêmes.

Prenons un exemple d’ISBN de notre maison : 978-2-38326-169-8

Les 3 premiers chiffres correspondent au pays producteur. On pourrait penser que le 978 correspond à la France, mais ce n’est pas le cas. Les codes 978 et 979 ont été attribués aux livres, ce sont les codes de « Bookland », le « Pas du Livre ».

Le 2 qui suit est le domaine ISBN, ce que l’on appelle aussi la zone de chalandise : ce peut être une zone linguistique, une région ou un pays. En l’occurrence, le 2 est pour la langue française.

Les 5 chiffres suivants correspondent au numéro d’éditeur. Il identifie donc un éditeur actif dans la zone de chalandise.

Les 3 chiffres suivants sont associés à la publication de l’ouvrage. C’est un numéro de publication attribué par un éditeur à une de ses publications

Enfin, le dernier chiffre, dans cet exemple, le 8, est la clé de contrôle, calculée à partir des 12 chiffres précédents.

Les réimpressions d’un ouvrage à l’identique conservent leur ISBN (même si le prix a changé). En revanche, toutes les variations d’une publication (format, nature, support, illustration de couverture…) se verront attribuer un nouvel ISBN.

Si vous souhaitez plus d’informations sur le monde de l’édition c’est ici.

Au plaisir de vous lire,                                                                                                                                                

Karen Haguenauer

Responsable éditoriale                                

Les 3 Colonnes


Partagez le contenu