Quels sont les différents types de témoignages ?

Partagez le contenu

Lors d’un précédent article intitulé pourquoi écrire un témoignage, nous avons abordé la définition et la signification du livre témoignage. Cette fois-ci, nous allons analyser les différents types de témoignages et l’intérêt que ce genre littéraire suscite chez les auteurs et les lecteurs.

L’intérêt du témoignage

Ce genre littéraire est devenu l’un des plus en vogue ces dernières années pour plusieurs raisons :

  • Il prend le lecteur comme étant le témoin d’un événement particulier dans la vie de l’auteur,
  • Il peut contribuer à rétablir une vérité comme le fait l’avocate Camille Kouchner en brisant certains tabous dans son dernier livre,
  • C’est une prise de conscience chez l’auteur qui souhaite partager son vécu.

Ce genre de récit est souvent intense car beaucoup d’auteurs ressentent le besoin de mettre sur le papier ce qu’ils n’arrivent pas à exprimer à l’oral. Les mots les aident à dépasser leurs craintes et le silence qui les a emprisonnés durant plusieurs années et ces mots vont les guider à libérer leurs voix.

Les différents types de témoignages

Nous avons un éventail de livres témoignages qui se déploient. On peut notamment parler des récits autobiographiques, biographiques ou historiques. Ces livres se caractérisent par l’identification de l’auteur qui devient alors le narrateur et qui apporte toute sa richesse informative et son authenticité dans le texte.

Prenons pour exemple certains témoignages sur les rescapés de guerre, en particulier les journaux intimes. Ils s’adressent directement au lecteur et participent à la mémoire collective en donnant la parole aux victimes qui transmettent leurs témoignages personnels. D’autres récits parlent des souffrances psychologiques et physiques dont les auteurs sont victimes et souhaitent ne plus être invisible aux yeux de tous.

Quant au témoignage romanesque, lui est une œuvre littéraire de fiction qui peut englober les différentes thématiques que nous avons abordé précédemment comme les autobiographies ou biographies romancées et situe le livre dans une généralité qui inclue une variation chronologique. Il repose sur des critères spécifiques liés au roman et sur le statut de l’auteur. Le récit peut être perçu comme une fiction qui relate des faits réels et qui n’aborde en aucun cas la légitimité du vécu de l’auteur.

Il existe ainsi différents registres dans les témoignages qui permettent aux auteurs de concevoir un récit proche ou non de la vérité et qui fait entrer indéniablement le lecteur dans son monde.


Partagez le contenu