La philosophie dans la littérature

Partagez le contenu

La philosophie, bien que difficile à définir tant elle touche à d’innombrables sujets, a pour but de réfléchir, de se questionner sur le monde, sur l’existence humaine et l’existence des choses, du rôle de l’homme dans l’univers et plus largement sur tous les grands problèmes métaphysiques. Pour cela, les philosophes tendent à analyser et à définir des concepts comme la vérité, le bonheur, la justice, la beauté, le bien et le mal et bien d’autres encore. Voyons ensemble ce qu’est la philosophie dans la littérature.

Histoire et définition de la philosophie

Existant depuis l’Antiquité, le mot « philosophie » vient du grec ancien. Il est composé de philein, « aimer », et de sophia, « sagesse » et signifie donc littéralement « amour de la sagesse ».

Le terme « philosophie » apparaît dans l’Antiquité grecque, avec les penseurs présocratiques, c’est-à-dire les philosophes antérieurs à Socrate (comme Pythagore). Ils étudiaient principalement la physique et ont participé aux origines de la philosophie.

Mais c’est Socrate, considéré comme le père fondateur de la philosophie, qui va donner naissance à la philosophie que l’on connaît aujourd’hui, en posant les fondations de celle-ci, en introduisant les méthodologies de la philosophie qui resteront au fil du temps intactes, en élargissant les réflexions des philosophes, qui jusque-là se cantonnait à la physique, à toutes les questions humaines, et en répandant la notion de définition.

La philosophie se développera à partir de cette époque-là et étudiera de nombreux nouveaux thèmes comme la connaissance, l’existence humaine, la politique ou encore la nature. Son goût pour la philosophie mènera d’ailleurs Socrate vers la peine de mort, suite à un fameux procès, puisqu’à cause de ses idées religieuses, il sera accusé de corrompre la jeunesse, et de nier l’existence des dieux.

La philosophie au fil du temps

Socrate, bien qu’il soit le précurseur de la philosophie, n’a jamais laissé d’écrits de sa pensée. Cependant, il est évident que la littérature, au fil du temps, joue une place importante dans la transmission des pensées philosophiques des auteurs. La littérature philosophique peut prendre différentes formes.

Il peut s’agir d’un roman comme La nausée de Sartre, qui touche à l’existentialisme mais également à l’Histoire. Nous pouvons également rencontrer des contes philosophiques tel que Candide de Voltairequi dénonce l’esclavage. Montesquieu lui privilégie le roman épistolaire avec ses Lettres persanes.

 L’essai est évidemment un genre littéraire très exploité par les philosophes grâce à sa forme argumentative, mais il est possible de trouver de la philosophie dans chaque genre littéraire, comme la poésie ou encore le théâtre, puisqu’il existe autant de pensées que de façons de la partager.

De nombreux grands noms de la philosophie publieront des ouvrages aujourd’hui toujours étudiés, comme Kant, Descartes ou encore Nietzsche.


Partagez le contenu