L’autoédition

Partagez le contenu

Nous savons qu’il existe 4 types d’édition : l’autoédition, l’édition à compte d’auteur, l’édition à compte participatif et l’édition à compte d’éditeur.

Nous le disons régulièrement et nous le répétons encore, il n’existe pas de mauvaise manière de se faire éditer, tout dépend de ce que vous souhaitez.

L’article d’aujourd’hui va aborder l’autoédition.

Définition de l’autoédition

L’autoédition est la plus ancienne forme d’édition. Elle existe toujours dans plusieurs buts, et s’adresse à différents types d’auteurs :

  • L’auteur expérimenté, ayant déjà fait l’expérience d’autres formes d’édition, se tourne vers ce système afin d’échapper aux exigences des autres types d’éditions.
  • L’auteur amateur, qui souhaite créer un ouvrage, un album ou autre, pour lui-même ou ses proches.
  • L’auteur dit « commercial » aime passer par l’autoédition car il prend plaisir à aller vendre le fruit de son travail en personne.

Dans l’autoédition, l’auteur prend totalement en charge sa publication. Il devient lui-même un éditeur qui édite sa production personnelle.

Les différentes manières de s’autoéditer

Il existe plusieurs manières de réaliser son ouvrage en autoédition.

  • L’auteur peut confier sa publication à une plateforme d’autoédition, moyennant des frais de mise en page, de création du visuel de la couverture de son livre. Dans ce cas, la plateforme va lui fournir la maquette réalisée, et elle peut aussi passer commande du nombre d’exemplaires souhaité. Ces plateformes fournissent également un ISBN, qui est obligatoire pour recourir au dépôt légal.
  • L’auteur peut également se rendre directement chez un imprimeur, choisir son format et l’imprimeur réalisera l’ouvrage. L’imprimeur pourra notamment convertir vos fichiers afin de les rendre imprimables au format de votre choix. En revanche, l’imprimeur ne vous fournira pas de prestation supplémentaire, ce n’est pas son métier de base. Certains d’entre eux peuvent vous apporter de l’aide, pour la mise en page au bon format ou pour la création de la couverture, ou l’obtention d’un ISBN par exemple.

Si ce type d’édition vous intéresse, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des imprimeurs autour de chez vous.

Les avantages de l’autoédition 

  • L’auteur devient éditeur et distributeur, parfait pour les touche-à-tout.
  • L’auteur conserve la totalité de ses droits.
  • Le coût est assez faible en comparé aux formes d’édition.
  • L’auteur peut expérimenter sans craindre un rejet ou des changements de textes.

Les inconvénients de l’autoédition

  • L’auteur est donc seul pour tout faire : mise en page, couverture, relecture, communication…
  • L’auteur doit se renseigner lui-même sur les règlementations lorsqu’il n’y a pas de plateforme (ISBN, images, noms, identité, …).
  • Il faut prévoir de la place de stockage pour la première impression.

Au plaisir de vous lire,                                                                                                                                                

Karen Haguenauer

Responsable éditoriale                                

Les 3 Colonnes    

Crédit image : Pixabay            


Partagez le contenu