L’érotisme dans la littérature

Partagez le contenu

Quand on parle d’érotisme dans la littérature aujourd’hui, il nous vient presque automatiquement à l’esprit le roman érotique de E.L. James : Cinquante nuances de Grey. La trilogie de la romancière britannique a connu un succès retentissant qui a remis au goût du jour la littérature érotique. On sent d’ailleurs aujourd’hui l’influence du best-seller mondial qui a ouvert la porte à de nombreux autres auteurs adeptes de littérature érotique.

L’érotisme dans la littérature à travers les siècles

Cependant, l’érotisme, autant qu’il a toujours fait partie de la vie de l’homme, a toujours fait partie intégrante de la littérature. Platon y fait déjà référence en -380 av. JC dans Le banquet, dialogue dont le thème majeur est l’amour.

La sexualité apparaît dans de nombreuses œuvres littéraires de tout genre : roman, poésie, théâtre ou autobiographie, écrites par des auteurs dont la renommée n’est plus à faire tels que Zola, Théophile Gauthier, Baudelaire ou encore Verlaine.

Certains personnages à la vie sulfureuse resteront des personnages historiques de la littérature comme Dom Juan ou Casanova.

L’érotisme dans la littérature à l’origine de scandales

Pas toujours appréciées en leurs temps, certaines œuvres sont à l’origine de nombreux scandales littéraires. En ce sens, nous ne pouvons que penser au très célèbre Marquis de Sade, à l’origine notamment de Justine ou les Malheurs de la vertu, qui donnera son nom au « sadisme ». Mais aussi, Gustave Flaubert et son illustre roman Madame Bovary qui fera l’objet de poursuites judiciaires pour outrage à la morale et aux bonnes mœurs, une œuvre aujourd’hui étudiée au lycée.

Maintenant vous connaissez un peu mieux l’histoire de l’érotisme dans la littérature. Si vous souhaitez en apprendre plus sur les différents genres littéraires, je vous propose un article sur le fantasy, le fantastique, les essais dans ma rubrique « la minute d’Élodie« 


Partagez le contenu